Son port était obligatoire dans tous les espaces publics clos depuis le 20 juillet dernier, le masque devrait être encore de mise en vallée de Seine durant les prochains mois. Certaines communes ont en effet choisi d’aller au-delà et d’imposer le port du masque en extérieur, aux abords de certains lieux souvent très fréquentés.

Elles ont ainsi devancé le préfet des Yvelines qui après avoir rendu le port du masque obligatoire sur les marchés, les vide-greniers et les brocantes le 15 août dernier, a pris un arrêté obligeant le port du masque « à 50 mètres » des écoles et des gares yvelinoises à compter du mardi 1er septembre.

« Le Premier ministre a annoncé le 27 août le classement du Département des Yvelines en zone de circulation active du virus, précise le préfet dans un communiqué de presse. Dans ce département, le taux d’incidence s’établit à 42,3 nouveaux cas pour 100 000 habitants le 28 août, en hausse constante depuis quatre semaines. » Ces mesures, d’une durée d’un mois, ne s’appliquent pas « aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation ».

Dès le 5 août, la municipalité carriéroise a choisi de prendre un arrêté rendant le port du masque obligatoire « dans les parcs et jardins […] aux abords immédiats des établissements scolaires et des centres de loisirs, […] dans les enceintes sportives extérieures […] lors des manifestations et festivités organisées sur le territoire communal et rassemblant du public », jusqu’au 30 octobre.

« Nous avons constaté des regroupements très importants, parfois plus de 200 personnes dans le parc départemental, sans qu’aucune ­personne ne soit munie de son masque, alerte lors d’un live Facebook l’édile carriérois Eddie Aït (SE). Nous avions là potentiellement des risques de clusters et de contaminations. » Il poursuit en indiquant que des barbecues sauvages ont été constatés au parc Maurice Berteaux et des opérations de sensibilisation ­menées par la police municipale.

À Triel-sur-Seine, son homologue Cédric Aoun, a pris un arrêté similaire concernant les adultes et les enfants de plus de 11 ans. Le site internet de la mairie précise que « le non-respect de cette consigne constitue une infraction sanctionnée par une amende de 38 euros ». Le port du masque sera ainsi obligatoire lors du forum des associations ce samedi 5 septembre, ainsi que dans le périmètre de la Fête du flan qui aura lieu le week-end des 26 et 27 septembre prochains.

Le maire de Verneuil-sur-Seine, Fabien Aufrechter (LREM), a également pris un arrêté municipal rendant obligatoire le port du masque aux abords des écoles. Il ne prévoit cependant pas de l’étendre en d’autres endroits de la commune. « On fait de la prévention vis-à-vis des parents et pour préparer la rentrée en toute sérénité. […] C’est naturel d’avoir une attitude de prévention, de pédagogie, explique l’édile vernolien. […] Par contre, étendre l’arrêté sur plusieurs rues, voire sur le centre-ville ou sur la ville ce n’est pas possible car c’est la compétence du préfet sur la ville, cela recquiérerait de faire des contrôles et, le cas échéant, de sanctionner. Il faut être cohérent sur les effectifs publics. Aujourd’hui, nous n’avons pas les moyens de sanctionner. »

Le 31 août, c’est le maire de Limay, Eric Roulot (PCF), qui a emboîté le pas. « Le jour de la rentrée, avec des retrouvailles entre élèves mais aussi parents d’élèves, des attroupements peuvent voir le jour, précise-t-il sur sa page Facebook. Tenir une distance de plus d’un mètre sera alors difficile. Il y a une crainte du relâchement: il faut donc insister sur les gestes barrières et le port du masque, c’est le sens de l’arrêté. » Seuls les abords des ­établissements ­scolaires sont concernés.

Ce vendredi 28 août, le sujet ne semblait pas à l’ordre du jour pour le maire de Poissy Karl Olive (DVD) : « On va surtout faire de la communication et de la pédagogie pour expliquer aux gens que lors des rassemblements, il faut porter le masque. […] Typiquement à l’hôtel de ville vous n’avez pas le masque vous sortez, vous avez de la température, vous sortez. Je veux être dans le côté responsable. »