« Une mission essentielle. » Voici comment le président du Département, Pierre Bédier (LR), décrit la maison de l’enfance des Yvelines. Le 7 septembre, pour les cinq ans de la structure d’accueil des mineurs de 0 à 18 ans, la directrice, Sabine Renou a évoqué son envie de parfaire l’image de la maison de l’enfance en associant les jeunes aux divers projets.

« L’année dernière, on a été le seul établissement public foyer d’accueil d’urgence a avoir fait des journées portes ouvertes. Les services de protection de l’enfance ont, en général, une publicité qui est faite de façon un peu négative et là, nous avons réussi à ouvrir les portes [à nos] partenaires », se félicite-t-elle en précisant que les jeunes avaient réalisé « un film » pour illustrer leur quotidien. Ces derniers ont aussi participé à l’écriture d’une « charte de bientraitance », règlement intérieur propre à l’établissement.

Le confinement ayant contraint l’établissement d’une capacité totale de « 59 places » à se « réinventer », Sabine Renou envisage notamment de poursuivre les activités qui étaient proposées. Ces axes d’améliorations devront toutefois être accordés par des évaluateurs externes.