Âgée de 10 ans, une écolière de Conflans-Sainte-Honorine affirmait avoir été enlevée à la sortie de l’école par un jeune homme de 17 ans, arrêté le vendredi 18 septembre. Elle a finalement été confondue par la police.

Au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine, la fillette raconte qu’après avoir quitté l’école Paul Bert, située dans la rue du même nom, elle marchait vers son domicile « lorsqu’un homme la saisit par le bras, lui met la main sur la bouche », rapporte une source policière du témoignage de l’écolière. Selon ses dires, l’homme qui l’empoigne de force la conduit jusqu’à une chambre d’hôtel.

Dans sa version des faits, elle précise que l’homme n’a exercé « aucune violence ni de sévices » envers elle. « L’enfant expliquait avoir réussi à s’enfuir en profitant d’un moment d’inattention de son ravisseur », détaille une source policière. Dans ses déclarations, elle met alors en cause un adolescent de 17 ans qui est interpellé et placé en garde à vue. Ce n’est finalement que lors de la confrontation avec les enquêteurs du service de nuit départemental (SND), que la fillette aurait admis avoir inventé son enlèvement et sa ­séquestration.