Pour sa rentrée, le mouvement Génération terrain a reçu, mardi 17 septembre, le député des Bouches-du-Rhône Eric Diard (LR), co-auteur du livre Radicalisation au coeur des services publics […], ce qu’on ne vous dit pas. Il avait également livré un rapport sur ce thème à ­l’Assemblée nationale en juin 2019.

« Je pense que pour un élu local, il n’y a rien de pire d’apprendre qu’il a, parmi son personnel, un fiché S », souligne Eric Diard, avant d’en détailler ses conclusions : « On a rencontré la direction des renseignements territoriaux. Ils vous disent oui mais on a des maires qui ont un certain clientélisme politique et ont des relations assez poussées avec des personnes qui sont liées à la radicalisation et donc il y a une crainte là-dessus. »

Une fois encore, l’édile pisciacais, Karl Olive (DVD) a, lui, plaidé pour un renforcement du pouvoir des maires : « Je pense qu’il faut que nous nous battions typiquement pour avoir accès aux fichés S dans nos collectivités, ça me paraît tellement évident que ça ne l’est pas au niveau de l’État. »