« Nos champs ne sont pas des poubelles » : le message des agriculteurs du Mantois était fort ce vendredi 25 septembre. Pour dénoncer les dépôts sauvages dans leurs champs, ces derniers ont symboliquement renversé ces déchets sur le rond-point de la Marmite à Limay. « Nous [en] avons ras-le-bol de retrouver régulièrement des déchets dans nos champs », tonne Philippe Maurice, président de l’union de Mantes de la FDSEA. Ce vendredi, à l’aube, ils étaient une quinzaine pour déposer plus de 40 m3 de déchets, dont une carcasse de voiture, sur le giratoire très ­emprunté en heure de pointe.

« Souvent, ce sont des déchets issus du bâtiment même si on retrouve de tout, explique Philippe Maurice. Il m’est déjà arrivé que ma moissonneuse batteuse avale un vélo, je vous laisse imaginer les dégâts… » Mais au-delà, de sensibiliser les automobilistes, les agriculteurs espèrent surtout interpeller les pouvoirs publics. Selon eux, les mesures prises pour endiguer le phénomène, sont trop pauvres. « Aujourd’hui, même si on attrape quelqu’un en flagrant délit, on reste souvent sur un rappel à la loi, déplore le président de l’union de Mantes de la FDSEA. Il faut davantage ­réprimander le ­portefeuille ! »