« On a voulu retrouver l’histoire viticole. » C’est ainsi que Dominique Rollin, président du Clos des vieilles murailles explique la transplantation de 50 pieds de baco noir et blanc au sein de la Closerie des cordeliers, à proximité du centre d’arts Abel Lauvray, ce samedi 3 octobre.

Ces pieds de vigne ont été plantés en 1930 « pour résister au phylloxéra (puceron ravageur de la vigne, Ndlr) » et appartenaient à un particulier résidant dans le quartier des abattoirs, près de l’actuel Intermarché. L’association les a exploités durant une douzaine d’années, sur son terrain, jusqu’à son décès.

« Le terrain a été racheté par [la communauté urbaine], ce qu’on a demandé c’est de pouvoir les récupérer », souligne Michel Potrel, conseiller municipal et président de l’association de Préservation et de défense du patrimoine architectural, urbain et paysager Mantais. Selon lui, ces vignes pourraient vivre « ­encore 50 ans ».