Échange musclé ce mardi 13 octobre, lors du conseil municipal, entre le maire, Fabien Aufrechter (LREM) et le conseiller municipal d’opposition, Jean-Marie Moreau (LR). Il s’agissait de la première séance municipale depuis les résultats de la consultation concernant le projet de la RD 154 et de l’épisode du piratage de l’application de vote en ligne commandée par la Ville (voir édition du 14 octobre).

« Les relations professionnelles entre les dirigeants d’Avosvotes et le maire de Verneuil nous amènent à douter, tonne Jean-Marie Moreau, qui s’interroge sur les critères de sélection de ce prestataire parmi la dizaine de candidats auditionnés. N’y a-t-il pas une question de conflit d’intérêts ? »

« Je n’avais jamais travaillé avec elle et n’avais aucun conflit d’intérêt avec elle, ni aucun intérêt à la préférer », lui répond sèchement Fabien Aufrechter, qui travaille pour le groupe Havas. L’édile précise : « Je savais que cette start-up avait fait l’objet d’interview de la part de mon entreprise ; ce n’est pas pour autant qu’elle a été choisie. » Le maire a d’ailleurs annoncé qu’il rendra bientôt public un document où il indiquera tous ses liens d’intérêts.