Après le conflit de voisinage survenu dans la soirée du lundi 26 octobre, dans un immeuble situé rue Camélinat, les pompiers ont évacué douze personnes. Trois enfants ont été placés sous oxygène en raison des émanations d’un liquide toxique déversé dans la partie commune par un voisin.

Il est 18 h lorsqu’une altercation éclate entre deux hommes résidant dans l’immeuble. Le premier, âgé de 34 ans, venait de descendre jusqu’au palier de son voisin du dessous pour se plaindre des nuisances que feraient ses enfants. « Le second, (âgé de 40 ans Ndlr), l’aurait alors menacé d’un couteau », rapporte une source policière.

Le trentenaire repart dans son appartement, hors de lui, pour finalement revenir presque aussitôt avec un mélange inflammable en main qu’il déverse contre la porte d’entrée de son voisin du dessous. « Il s’agissait d’un mélange d’ammoniaque et de gaz lacrymogène », fait savoir une source proche du dossier, soulignant qu’une « policière et que trois enfants, âgés de 3 à 10 ans », ont été incommodés par les ­émanations.

Les deux voisins ont été placés en garde à vue. Le trentenaire, lui, a été renvoyé en fin de semaine devant le tribunal correctionnel de Versailles.