Un nouveau coup dur pour les clubs sportifs en vallée de Seine. À l’exception de l’équipe masculine de volley-ball du CAJVB évoluant en Élite, les championnats de nombreux sports sont à l’arrêt en cette première moitié de saison. Cela fait suite aux annonces gouvernementales du 28 octobre visant à instaurer un confinement national, à compter du 30 octobre, pour enrayer l’épidémie de Covid-19. Du basket-ball au football en passant par l’équipe féminine de volley-ball en Nationale 2 du CAJVB, tous sont concernés par ces mesures sanitaires. Dans ces disciplines, les différents dirigeants des clubs de vallée de Seine contactés, ne cachent pas attendre impatiemment le retour des compétitions.

« On souhaite que la saison redémarre », lâche le 29 octobre, une once d’espoir dans la voix, le président délégué du club de basket-ball de Poissy, évoluant en Nationale 2, Jackie Vigneron, qui affirme néanmoins comprendre parfaitement la décision de la Fédération française de basket-ball qui a reporté dès le 26 octobre, les championnats nationaux de certaines poules, dont des équipes ont été impactées par l’instauration du couvre-feu en date du 16 octobre et la fermeture des gymnases. C’est le cas du groupe de Poissy. Le 26 octobre, le club a donc annoncé sur sa page Facebook que la reprise du championnat « s’effectuera 12 jours après la réouverture des salles soit [à priori] le 19 décembre ».

Alors que l’équipe fanion du club de basket-ball en Nationale 2 était leader du classement de son groupe, Jackie Vigneron espère que l’arrêt temporaire du championnat ne mettra pas fin à leur série de victoires. « De la musculation et aller courir, c’est la seule chose que les joueurs peuvent faire. On va leur faire confiance [pour maintenir leur forme physique et éviter par la suite les risques de blessures]. Il y a une bonne dynamique dans l’équipe, cela devrait aller », espère-t-il en ajoutant que les autres clubs de leur groupe seront logés à la même enseigne.

Du côté du football, le son de cloche est globalement similaire. Le 29 octobre, la Fédération française de football (FFF) a annoncé la suspension de l’ensemble des matchs amateurs jusqu’au 1er décembre. Les championnats de National 2 et de National 3 en font partie. Engagé dans cette première compétition avec l’AS Poissy, le président du club, Olivier Szewezuk, estime que cette mesure est « cohérente » compte tenu de la situation sanitaire du pays. Il s’inquiète néanmoins des salaires des éducateurs et affirme qu’il fera tout son possible pour que ces derniers puissent être payés au mieux.

Alors que l’AS Poissy est lanterne rouge et s’est séparée, le 25 octobre, de son entraîneur Laurent Fournier, au profit de Walid Aïchour, qui a entraîné 13 saisons l’Entente sportive Viry-Châtillon (Essonne), Olivier Szewezuk espère que la suspension du championnat permettra à son club de se relancer. « Cela ne peut pas être pire », ­lâche-t-il.

Cet espoir de remontée est aussi partagé par l’OFC Les Mureaux qui, en National 3, est dernier de son groupe. « C’est notre souhait de remonter au classement, confie le club à La Gazette. On remet les pendules à l’heure avec cet arrêt. On va devoir cravacher dur pour remonter. » Alors que le club affirme se plier aux décisions de la FFF, il espère que les plus jeunes pourront continuer à s’entraîner pendant le confinement. Contacté, le FC Mantois évoluant en National 3, n’a pas répondu à nos ­sollicitations.

En volley-ball, la situation est quelque peu différente en vallée de Seine. En effet, alors qu’ils évoluent au troisième échelon national, l’équipe masculine du CAJVB évoluant en Élite ait amené à poursuivre la compétition. Contacté le 29 octobre, le président du club, Philippe Montaudouin, l’explique par le fait que ce niveau de championnat est considéré comme « faisant partie du sport de haut niveau ». Les filles évoluant en Nationale 2, troisième échelon national féminin, n’ont pas eu cette chance. Dans un communiqué daté du 26 octobre, la Fédération française de volley-ball a effectivement annoncé qu’elle prenait la décision de faire une « pause de six semaines dans l’ensemble des championnats nationaux seniors de Nationale 2 et Nationale 3 ».

Une compétition de baseball annulée

Les 7 et 8 novembre, les finales des championnats départementaux Île-de-France de baseball pour les moins de 12 ans (U12) et les enfants entre 12 et 15 ans (U15) devaient avoir lieu à la Butte verte à Mantes-la-Jolie. L’événement est annulé pour cause de contexte sanitaire.