Le 24 octobre, une fresque en mosaïque, intitulée Arbre de vies, a été inaugurée au repaire des contraires. Débuté en 2018 avec la participation du centre d’accueil de demandeurs d’asile (Cada) des Mureaux, le projet n’avait pas trouvé de lieu pour être scellé. « L’arbre est noir car il retrace les chemins très noirs qu’ils empruntaient, détaille de la mosaïste, Sandrina Van Geel. Les racines sont colorées car c’est la force de leurs origines. Ça ressort dans les feuilles en guise d’espoir. » Quatre Chantelouvaises en insertion professionnelle ont terminé l’arbre en « l’ouvrant sur l’extérieur ».