Le chantier de la gare redémarre. Arrêtés en 2019, les travaux du bâtiment voyageur Nord de la gare mantaise ont repris le 30 septembre. Selon la direction du projet Eole, « un état des lieux des locaux », « la réinstallation des équipes » et « l’acheminement des matériaux » doivent être réalisés avant la fin de l’année, en vue de préparer des travaux de gros œuvre au début 2021. Ces derniers concerneront notamment la construction des fondations du futur bâtiment abritant les voyageurs. Malgré le confinement pour enrayer l’épidémie de coronavirus, les mesures sanitaires gouvernementales ne devraient pas retarder le chantier.

« Les chantiers de BTP, conformément aux annonces du gouvernement, se poursuivent dans le respect des mesures sanitaires établies par le guide OPPBTP (guide de préconisation sanitaire pour poursuivre les activités de construction en période épidémique, Ndlr). Nous avons des stocks de matériel et matériaux », indique-t-on le 30 octobre, avant de nuancer : « Nous espérons, bien entendu, dans la durée, comme tous les chantiers, ne pas avoir à ­souffrir de difficultés ­d’acheminement et ­d’approvisionnement. »

Si tout cela se passe comme prévu, les travaux seront achevés à « l’été 2022 » après l’installation des menuiseries et de la toiture du futur bâtiment d’accueil pour les voyageurs. Pour rappel, le chantier s’était arrêté en 2019 suite à « la découverte de plusieurs réseaux souterrains qui n’avaient pas été identifiés et qui, pour certains, ont nécessité des études complémentaires plus longues et le lancement de nouveaux travaux ». À titre d’exemple, « une galerie ­souterraine » avait été découverte sous le bâtiment central, en lieu et place des futures fondations du bâtiment. Cette galerie est « ­actuellement en train d’être comblée ».

Quant au platelage en bois, permettant la circulation des visiteurs pendant les travaux, il a connu « une usure normale » en raison des intempéries et du flux de voyageurs. Selon le site internet de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO), la gare de Mantes-la-Jolie accueille effectivement « 31 000 usagers par jour ». D’après la direction du projet, c’est en raison de la dégradation du platelage que ce dernier a été remplacé par « une dalle en béton, plus solide et plus pérenne », durant la semaine du 19 octobre.