Ils étaient invités à s’exprimer. Les habitants du côté pavillonnaire du quartier Racine n’ont pas manqué le coche. Lundi 5 octobre lors d’une réunion publique, organisée au gymnase Marcel Cerdan, ils étaient une quinzaine présents pour manifester leur opposition à la construction d’une résidence sur l’actuel site de la société Touflet, située rue du Docteur Schweitzer.

« Lorsque les habitants ont découvert que le permis de construire avait été autorisé en juillet 2019 sans qu’ils n’aient eu les détails du projet, ils ont pensé que cela avait été fait dans leurs dos », explique le maire Karl Olive (DVD) de l’organisation par la Ville de cette réunion avec le promoteur et ses administrés. Ces derniers ont d’ailleurs déposé un recours gracieux contre le projet de résidence qui prévoit d’abriter 88 logements en accession à la propriété, sur six étages.

Après une présentation très détaillée par Les nouveaux constructeurs, qui porte le projet, les riverains ont fait part de certaines inquiétudes, en pointant notamment du doigt la hauteur de la bâtisse. « Vous construisez un immeuble de 22 mètres de hauteur, c’est une verrue dans ce quartier ! », déplore le propriétaire du pavillon situé juste de l’autre côté de la rue des Oliviers.

Certains habitants, s’inquiètent également du flux de voitures que pourrait drainer le projet immobilier et notamment dans la rue du Docteur Schweitzer.

En réponse, le promoteur a présenté des études d’ensoleillement montrant « que le projet limite les nuisances d’ombrages » sur ce sujet. « Il y a eu un travail par rapport aux avoisinants, pour limiter les vues, tempère Jean-Baptiste Ferrero, le directeur délégué développement des Nouveaux constructeurs. La façade de la rue est très en retrait, à plus de six mètres par rapport à l’alignement actuel […]. Il y a également des pare-vues d’1m80 sur certains étages. »

Sur une éventuelle révision de la taille de la résidence, Jean-Baptiste Ferrero indique : « On est à l’écoute, il sera peut-être possible de réduire d’un étage à certains endroits, mais rien de moins. » Certains habitants, s’inquiètent également du flux de voitures que pourrait drainer le projet immobilier, et notamment dans la rue du Docteur Schweitzer, où une ligne de stationnement empiète déjà sur l’une des deux voies de ­circulation.

« Il va y avoir 88 logements donc le double de voitures, Poissy est déjà sclérosé tous les jours je ne vois pas comment les gens vont pouvoir circuler dans le quartier », remarque une Pisciacaise. Le projet prévoit 115 places de stationnement « quasiment intégralement réparties en sous-sol », fait savoir Jean-Baptiste Ferrero.