L’arrivée d’Eole en 2024 va conduire à la transformation du quartier de la gare d’Epône-Mézières et à une augmentation de sa fréquentation en passant de « 5 600 » à « 8 400 » personnes en moyenne par jour, selon les services du Département. Quatre-vingt personnes ont répondu présentes le 14 novembre pour réfléchir au futur aménagement de ce pôle urbain, lors d’une réunion publique organisée en visioconférence.

Parmi les points abordés, le stationnement et la préservation de sa ­gratuité en gare a beaucoup fait parler. « Les parkings seront-ils toujours gratuits ? », demande un internaute tandis que la directrice du projet pôles et quartiers d’Eole au sein de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO), Isabelle Williame, explique que 850 places de stationnement seront créées dont un parking de « 600 » places, correspondant à la capacité totale actuelle de stationnement aux abords de la gare. Il sera éventuellement complété par un second en cas de forte fréquentation.

« Tous les parkings de rabattement seront gratuits pour les personnes dotées d’un pass Navigo annuel », répond-t-elle. Sur les conditions de construction du second parking, Isabelle Williame affirme que cela dépendra du nombre de personnes n’habitant ni à Épône ni à Mézières-sur-Seine et qui continueront à fréquenter cette gare, malgré la généralisation de la gratuité du stationnement dans les autres gares de vallée de Seine pour les détenteurs du pass Navigo annuel. Selon Arnaud Sorin, le chef de projet pôle gares dans l’équipe mixte d’Éole au Département, actuellement « un quart » des passagers en gare d’Épône-Mézières provient de la rive droite et notamment de ­Gargenville.

« Tous les parkings de rabattement seront gratuits pour les personnes dotées d’un pass navigo annuel », déclare la directrice du projet pôles et quartiers gares d’Eole au sein de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO), Isabelle Williame.

Quant aux futurs logements, l’urbaniste Gilles Sensini insiste sur sa volonté de créer des habitations de différentes hauteurs : « Ce qui nous semble intéressant c’est de diversifier les hauteurs pour avoir du R+1, du R+2+comble, du R+3+comble voire, sur le parvis de la gare et dans d’autres endroits stratégiques, emblématiques, de monter un peu plus haut mais que cela reste très ponctuel. »

Avant de concrétiser ce projet dont les travaux débuteront en mai 2022, d’autres réunions de concertation en visioconférence sont prévues les 10, 14 et 15 décembre. Les inscriptions se font par téléphone au 06 73 14 45 93 ou par courriel à l’adresse concertationgps&o@palabreo.fr. Un questionnaire en ligne sera aussi mis en ligne sur le site de GPSEO, gpseo.fr, durant la semaine du 16 novembre jusqu’au 15 décembre.