Quand on passe la porte de la boutique d’Anna Wojcik, c’est avant tout les couleurs qui accueillent le client. Après une première boutique près de la collégiale Notre-Dame, l’artisan-fleuriste est arrivée en juillet 2018 au 1 rue des Halles. « Je ne regrette pas du tout, explique-t-elle. C’est une rue passante, dynamique et les commerçants sont ­complémentaires. »

Chez Anna W, « chaque bouquet est unique, différent », assure-t-elle. L’artisan-fleuriste et ses deux salariés réalisent ainsi des créations à la demande de leurs clients. « C’est vraiment du sur-mesure, c’est un concept qui me paraissait important », insiste celle qui a grandi dans une famille où l’artisanat et la créativité étaient prégnants.

Anna Wojcik se fournit à Rungis (Val-de-Marne), « deux à trois fois par semaine, au coup de coeur », pour garantir la fraîcheur et la qualité de la vingtaine de variétés qu’elle propose dans ses locaux. Elle passe également commande auprès de fournisseurs français et italiens. « Un client m’a appelé une fois en plein hiver pour me commander un bouquet de marguerites, je lui ai dit que ce n’était pas possible, se rappelle-t-elle. […] Je ne propose que des fleurs de saison. […] Par exemple au printemps des tulipes, des renoncultes et des jacinthes et en juillet, des roses cultivées en Île-de-France. »

L’artisan-fleuriste souligne la nécessité pour le consommateur d’acheter local et de saison. « Il faut vraiment acheter français, continuer, car s’il y a une baisse de la demande, les prix vont augmenter, explique-t-elle. […] C’est un soutien à la filière, à l’emploi. » Acheter des fleurs devient ainsi un acte militant, « une démarche ­responsable ».

Une devise qu’elle applique également pour mieux faire connaître les fleurs à ses clients. « Fin septembre, j’ai organisé un week-end dédié aux hortensias, j’en ai vendu 700 en deux jours », poursuit-elle. Lors des achats, elle conseille ses clients sur la meilleure façon de s’occuper de leurs bouquets. « J’ai certains clients qui sont très fidèles, qui viennent toutes les semaines », assure-t-elle. Ce jeudi 26 novembre, elle se prépare à sa réouverture : « On va rentrer dans une période où l’Avent commence, il va y avoir beaucoup de demandes de couronnes. »

De ces deux confinements, alors que sa boutique faisait partie des « commerces non-essentiels », Anna Wojcik a ressenti un changement de mentalité autour des compositions florales. « On a vraiment ressenti un besoin chez certaines personnes, appuie-t-elle. La fleur accompagne les moments de la vie. Il y avait beaucoup de frustration de ne pas pouvoir accompagner ses proches dignement. »

En parallèle, l’artisan-fleuriste remarque que la place des compositions florales dans l’intérieur de ses clients a également changé. « Etant chez eux, les gens achetaient pour eux-mêmes, la plante est devenue un accessoire à part entière, quelque chose lié au bien-être », fait remarquer Anna Wojcik, qui propose également un service de décoration à domicile. Si le protocole sanitaire renforcé ne lui permettra d’accueillir qu’un client à la fois, Anna Wojcik est quand même satisfaite de « retrouver un vrai contact avec la clientèle ».

Contact

Adresse : 1 Rue des Halles, 78200 Mantes-la-Jolie
Tél. : 01 34 76 53 76
Mail : anna.w.fleuriste@gmail.com
Facebook : Anna W – fleuriste
Instagram : @anna.w.fleuriste