Deux classes de CE1 de l’école Pauline Kergomard ont été les premières à débuter, le 26 novembre, l’opération Un arbre, un enfant, menée par la Ville. Pelles en main, les enfants ont planté des arbres fruitiers et ornementaux sur un terrain près de leur école. L’édile, Éric Roulot (PCF), pense que cela leur permettra de comprendre les enjeux du réchauffement climatique. « Plus il y aura des enfants qui s’impliqueront dans des gestes pour défendre la planète, plus il y aura une mobilisation internationale dans les familles », affirme le maire. S’il n’a pas pleinement conscience de ces enjeux, Youssef, 7 ans, se réjouit néanmoins de participer à l’opération. « J’aime bien le jardinage ! », s’exclame-t-il en se remémorant des souvenirs avec son oncle.

Selon l’adjoint en charge du cadre de vie, de la propreté et des espaces publics, Alain Florin, « 120 à 150 arbres » ont été plantés ce jour-là par plusieurs classes. Au total, durant le mandat, 3 000 seront mis en terre dans divers lieux comme « les bords de Seine ». À Carrières-sous-Poissy, à partir du 1er janvier, un arbre sera, lui, planté en ville à chaque ­naissance.