Voilà qui ne va pas détendre l’ambiance en conseil municipal. Le 11 janvier dernier, le tribunal administratif de Versailles a rejeté le recours formulé par l’ancien maire RN, Cyril Nauth, ce dernier dénonçant des « irrégularités » dans le scrutin ayant conduit à la ­victoire de Sami Damergy (SE) le 28 juin dernier en récoltant 55,85 % des suffrages ­exprimés.

Le désormais conseiller municipal d’opposition pointait notamment du doigt une distribution de masques, fournis par le conseil départemental, faite pendant la crise sanitaire au nom du collectif Union pour l’entraide citoyenne.

Une initiative que le maire avait dénoncée, reprochant au collectif d’être lié à Sami Damergy. Au Parisien, Cyril Nauth a indiqué « réfléchi[r] à faire appel devant le Conseil d’Etat ».

« Cette décision, rendue par le tribunal administratif de Versailles, valide le choix des Mantevillois de tourner définitivement la page, a réagi Sami Damergy dans un communiqué de presse. Nous allons poursuivre, avec et pour les Mantevillois, notre mission, et réaliser ensemble les objectifs que nous nous sommes fixés. »