Les images ont été massivement partagées. Samedi 13 février, il est environ 17 h 50 dans la rue de Villiers, lorsqu’une patrouille de la police nationale est prise à partie par un groupe « d’une trentaine » de jeunes, selon une source policière. Ciblées par des tirs de feux d’artifices, les forces de l’ordre, ont répliqué, après l’arrivée de renforts, au lanceur de balles de défense. Les auteurs ont pris la fuite, sans que l’affrontement ne fasse de blessés.

Ce n’est que plus tard que l’incident fait parler de lui. Lorsque l’un des émeutiers, présent sur les lieux, poste une vidéo de la scène de violence sur les réseaux sociaux. Sur cette dernière, on y voit plusieurs individus encapuchonnés tirer des projectiles alors qu’un homme s’écrit : « Tuez-les ! Tuez-les ! ». Pour le syndicat indépendant des commissaires de police (SICP), qui a partagé la vidéo sur Twitter, l’attaque était « un guet-apens ».

Pour le maire, Karl Olive (DVD), « de tels agissements sont inadmissibles. Il ne peut y avoir aucune excuse pour de tels actes », s’indigne-t-il par communiqué. Pour autant, l’édile pisciacais souhaite « appeler au calme » en attendant de pouvoir « renouer le dialogue ».

Crédits photo : CAPTURE D’ECRAN TWITTER SICP