Après Genève et Grenoble (Isère), Andrésy s’apprête à accueillir une balise de mesure indépendante de la radioactivité. C’est le souhait de l’association Nucléaire, je balise qui, après avoir obtenu l’accord de la Ville, fait partie des projets retenus pour le vote des franciliens au budget participatif régional, ouvert jusqu’au 8 mars sur le site de la Région, iledefrance.fr.

« On préfère avoir une deuxième source d’informations que les officielles », déclare du projet le créateur de l’association Nucléaire, je balise et préférant rester anonyme. L’idée réjouit l’édile Lionel Wastl (EELV) : « Moi je suis prêt à soutenir les associations qui sont vigilantes vis-à-vis du nucléaire et puis il n’y a pas de coût pour la ville. Si cela peut servir d’informations à des associations, moi, ça ne me dérange pas. »

En fonction des vents, le fondateur de l’association précise que la balise pourrait trouver « l’origine des isotopes responsables de la radioactivité ». Le lieu qui l’accueillera n’est pas encore connu. La balise devra néanmoins être placée « en hauteur, dans un lieu dégagé et probablement sur un bâtiment public ».

Crédits photo : CRIIRAD