Le rapport d’orientations budgétaires du Département, a été présenté vendredi 5 février dernier. « Nous prévoyons 365 millions d’euros de dépenses réelles d’investissement c’est-à-dire le même montant que l’an dernier », détaille Laurent Richard (LR), conseiller départemental. Un montant que l’élu précise : « Cent millions d’euros pour les transports, 63 millions d’euros pour l’aménagement et l’attractivité du territoire et 59 millions d’euros pour l’enseignement […] pour ne citer que l’essentiel. »

Les ressources « restent d’une façon générale très stables ». Au global, le budget du Département s’élève à 1,136 million d’euros, soit « +0,7 % au regard de 2020 », souligne le Département dans un communiqué.

Le conseiller départemental a toutefois alerté sur la progression du nombre de bénéficiaires du RSA. « Nous avions un peu plus de 21 000 allocataires à la fin 2018, presque 26 000 fin 2019, et en septembre 2020 on est à 25 800, c’est-à-dire 16,6 % de bénéficiaires en plus », analyse-t-il. Les montants sont eux aussi en progression, « en 2019 il était de 145 millions, en 2020, 160 millions et là on le prévoit à 184 millions », complète Laurent Richard.