Pour lutter contre les déjections canines, tout en répondant aux demandes des propriétaires de chiens souhaitant sociabiliser leurs animaux, la Ville a indiqué le 7 février, sur sa page Facebook, qu’un parc canin avait ouvert dans le parc du château. Contactée, la Ville indique que le lieu, d’une superficie d’environ « 1 500 m² », pour un coût approximatif de « 1 500 euros », permet aux propriétaires de détacher leurs animaux, geste interdit en ville. Les propriétaires de chiens, rencontrés sur place le 19 février, se réjouissent de l’idée portée par la municipalité.

« On attendait que ça, de pouvoir partager le parc dans de bonnes conditions, que les chiens puissent s’amuser, profiter, être détachés parce que c’est interdit [sinon] », se réjouit Christelle, une habitante d’Issou qui vient quotidiennement promener Polia, sa chienne berger australien âgée de 15 mois.

L’engouement pour le parc canin réjouit l’édile, Lionel Giraud (DVG). Il affirme cependant être surpris par le succès du projet. « Cela a eu une popularité que je n’aurais jamais soupçonnée, très sincèrement […]. On ne se serait pas attendu à ce que les gens soient aussi contents », affirme-t-il.