« Manger local, manger de saison. » C’est le message que le conseiller municipal chargé notamment de l’environnement, Vincent Levistre, souhaite délivrer aux habitants. Pour cela, dans le cadre de la seconde session du budget participatif de la Région, dont les votes sont ouverts aux travailleurs et habitants Franciliens jusqu’au 8 mars, la Ville veut créer un verger. Outre le fait de promouvoir le lien entre les habitants, le lieu servira à « ­montrer la temporalité des productions ».

« On ne va pas avoir les poires en même temps que les châtaignes et les framboises. L’idée c’est de sensibiliser là-dessus avec des panneaux d’affichage », déclare Vincent Levistre qui souhaite planter ces espèces adaptées au climat, en plus de pommiers.

Au total, le projet initial prévoit « une quarantaine » d’arbres fruitiers pour un coût estimé « aux alentours de 9 000, 10 000 euros ». Le lieu, sur une parcelle communale en libre accès, n’est pas encore connu. « L’idée c’est que ce soit en ville, dans un lieu central, où les gens puissent accéder facilement […] Ce n’est pas à la base de loisirs. On est vraiment sur un lieu au plus proche des lieux de vie, des habitations et des écoles », précise-t-il.