La nouvelle est tombée dans un communiqué de la Fédération française de football (FFF). Bien qu’il soit soumis à l’évolution du contexte sanitaire, le championnat en National 2, à l’arrêt depuis fin octobre, doit reprendre « à partir du 13 mars ». En vallée de Seine, l’AS Poissy est concernée par cette annonce. « Le National 2 reprendra par la dixième journée de championnat le samedi 13 mars et s’achèvera le dimanche 13 juin », détaille la FFF dans son communiqué, en précisant que les clubs éliminés de la coupe de France et ayant des matchs en retard, pourront jouer « dès le 27 février et le 6 mars ».

Le calendrier du club pisciacais prévoit, quant à lui, un match le 13 mars, à 18 h et à domicile, face à l’équipe réserve de Caen (Calvados). Les visiteurs sont quatrième du classement avec 15 points tandis que le club de vallée de Seine est lanterne rouge avec seulement cinq points à son compteur. Quoi qu’il en soit, du fait de l’approbation du nouveau format du championnat par le comité exécutif de la FFF du 21 janvier dernier, l’objectif de la reprise du championnat est de « terminer la phase des matchs aller puis à constituer une poule d’accession et une de maintien pour les matchs retour. Chaque poule est constituée de huit clubs en fonction du classement arrêté à l’issue des matchs aller. Le nombre des accessions et des relégations restent identiques ».

Mais, si le championnat reprend, il sera malgré tout impossible de venir au stade pour encourager les joueurs. En effet, dans le cadre du protocole sanitaire de reprise de la compétition, les matchs se disputeront « à huis clos ». Des tests PCR réalisés « 24 h avant chaque match » devront également obligatoirement être ­réalisés par les clubs.

Quant aux horaires d’entraînement, le communiqué de la FFF indique que les joueurs des équipes évoluant en National 2 bénéficieront d’une dérogation leur permettant de s’entraîner au-delà de 18 h. Aucune information n’est toutefois indiquée pour les compétitions en National 3. Ces dernières concernent en vallée de Seine l’OFC Les Mureaux et le FC Mantois. « La Fédération française de football travaille pour leur reprise et espère le visa du gouvernement », conclut le communiqué à ce sujet.