« Diversifier l’offre au niveau de la zone des Boutries. » Des mots de l’édile, Laurent Brosse (DVD), le projet d’implantation d’enseignes commerciales, My Valley, est le bienvenu. Celui-ci a été présenté à la commission départementale d’aménagement commercial (CDAC) le 17 février. Alors que les commerces, à l’exception d’une enseigne de bricolage et d’une salle de sport, ne sont pas officiellement connus, le site de l’aménageur Atland indique que My Valley aura une superficie totale de « 21 000 m² de commerces divisibles de 500 m² à 9 000 m² ». Tous feront partie de la deuxième phase du projet ­d’activités Urban Valley.

Alors que cette dernière devait être inaugurée au cours du « deuxième semestre 2020 », la crise sanitaire a conduit à son report. « Il y a un décalage par rapport à cela […], explique le maire. Cela ne veut pas dire que c’est arrêté, pas du tout. Le projet se poursuit mais, simplement, je pense que les partenaires entreprises ont besoin d’avoir un peu plus de visibilité, par rapport à la crise sanitaire, avant de s’engager. » Contactée, la société Atland n’a pas répondu à nos sollicitations. Son site indique néanmoins que la livraison de My Valley est attendue pour « 2022 ».