Dans un récent communiqué de presse, la mission mécénat de Voies navigables de France (VNF) a fait le point sur l’appel aux dons lancé pour restaurer l’ancienne bourse d’affrètement. Cette dernière a pour vocation d’accueillir en 2022 le siège de l’unité territoriale de VNF. L’opération est estimée à deux millions d’euros, VNF espérait en obtenir 50 000 grâce aux dons et à la ­Fondation du patrimoine, grâce à son loto.

Les sommes annoncées dans ce point d’étape sont très loin des prévisions. Lancée en novembre 2020, la souscription publique n’a pour l’heure permis de ne récolter que 586 euros, mais reste ouverte sur le site internet fondation-patrimoine.org. En revanche, la Mission patrimoine a déjà annoncé verser à VNF, 292 000 euros, « à la fin des travaux », précise le communiqué de presse.

Construit en 1985 par les frères Arsène-Henry, le bâtiment, situé au Pointil, servait à organiser le transport fluvial de marchandises jusqu’en 2000, avant de devenir un centre d’hébergement d’urgence géré par l’association La pierre blanche depuis 2016. Selon la page Facebook de cette dernière, les clés du bâtiment ont été remises ce mardi 23 février.