Mardi 9 février, aux alentours de 13 h 30. Au son de la sonnerie marquant la fin de la pause déjeuner, les 25 élèves d’une classe, composée de CM1 et de CM2 de l’école mantaise Hélène Boucher, se rassemblent rapidement pour commencer l’initiation au rugby, proposée depuis mi-octobre dans cette école par l’AS Mantaise, dans le cadre du projet Ambassadeur scolaire. Son but est de promouvoir ce sport dès l’enfance.

« Quand je vais dans les écoles, il y a deux enfants sur 20 qui connaissent le rugby, déclare l’entraîneur en charge du projet Ambassadeur scolaire et salarié de l’AS Mantaise depuis septembre, Guillaume Rouault. Et du coup, moi c’était cette volonté de pouvoir […] développer le rugby dans cette région [qui m’a convaincu]. »

Si tous les élèves de la classe interrogés affirment qu’ils avaient déjà entendu parler de ce sport, onze d’entre eux confient néanmoins qu’ils ne l’avaient, jusqu’à présent, jamais pratiqué. Selon la directrice de l’école, la promotion de ce sport est une réussite. « Guillaume intervenait avant aussi sur le périscolaire […], affirme-t-elle quand on l’interroge sur le motif l’ayant conduit à intégrer le projet. On voyait les enfants sur le temps périscolaire qui avait l’air de bien adhérer. Moi, cela a attiré mon regard parce qu’il se passait quelque chose. Les enfants étaient hyper contents. »

Alors que ce jour-là les élèves s’entraînent à faire des passes à dix, ils semblent avoir retenu le vocabulaire associé au rugby. C’est le cas de Nohé en CM2. « Moi, ce que je préfère c’est l’essai », lance-t-il avant d’expliquer que « l’essai c’est quand on marque ».

L’école Armand Gaillard, à Mantes-la-Ville, a aussi rejoint le 5 février le projet Ambassadeur scolaire. « On va toucher quatre écoles d’ici la fin de l’année, déclare Guillaume Rouault. Cela va être l’école de la Justice à Rosny-sur-Seine et après la dernière, c’est en phase de négociation. Cela va peut-être l’école [l’école Jean-Jaurès] à Mantes-la-Ville ou l’école Uderzo à Mantes-la-Jolie. » Quant aux activités périscolaires, « huit, dix écoles [mantaises] » ont eu des initiations au rugby.

Selon l’entraîneur, intervenir dans les écoles gonfle les rangs de la section rugby de l’AS Mantaise, accessible dès 3 ans. « Depuis qu’on a attaqué les initiations en périscolaire et en scolaire, on a le nombre de licenciés qui a augmenté de 50 %, se réjouit-il. On a des nouveaux qui arrivent tous les ­mercredis à l’entraînement. »