Elle était descendue du clocher le 18 septembre 2020 pour être restaurée par l’entreprise Bodet basée dans le Maine-et-Loire. La cloche Marie-Anne Andrée, fondue en 1703 et installée deux ans plus tard à l’intérieur du clocher, a retrouvé sa place le 9 mars sous les yeux d’une soixantaine de personnes dont de nombreux élus. « C’est la vie du village qui reprend. Ne plus l’entendre sonner, ça nous a manqué », affirme Marie-José, une riveraine. « Je trouve qu’elle a gardé son authenticité du fait qu’elle ne soit pas toute lisse, toute brillante », confie la maire, Véronique Houllier (SE).