La compositrice de l’hymne de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO) est désormais connue. Il s’agit de Magali Le Roy, directrice artistique du centre culturel d’Epône, indique le site internet de la commune. En 2019, GPSEO avait lancé un appel à concours dans le cadre de la résidence artistique de l’Orchestre de l’alliance, afin de définir son accroche musicale. « La création originale sera enregistrée par l’Orchestre de l’Alliance en septembre 2021, pour être ensuite diffusée comme musique support des salles de spectacle lors de l’entrée en salle », poursuit la Ville.

Cette musique est « une variation sur cinq lettres correspondant aux initiales de GPSEO transformées en notes : Sol, Si, Mi, Mi et Do# », détaille la ­commune. « La structure de l’œuvre repose sur 2 boucles jouées simultanément ; l’une est mélodique, assez lente et ample, l’autre est rythmique sur 5 impulsions, avec une mesure à 12/8 (4 temps ternaires) pour lui donner un côté un peu solennel, explique-t-elle. À l’orchestre classique, le marimba tient l’œuvre d’un bout à l’autre par son ­obstination ­rythmique. »