Le 13 mars, sous le marché couvert, le conseil municipal des jeunes a collecté des produits hygiéniques au profit de l’association May pour lutter contre la précarité menstruelle. « Cela touche beaucoup de personnes, notamment avec la crise sanitaire [et] le chômage partiel », déclare l’élu de 14 ans, Noé Près-Aubry, en précisant que l’initiative est un des événements mis en place par les jeunes élus pour la journée des droits des femmes le 8 mars. L’idée a été appréciée des habitants. « Moi cela ne me sert plus, déclare Anabelle. J’ai vidé mes placards. Cela fait deux heureuses. »