Perchés sur la passerelle, au-dessus de la Seine qui borde leurs communes respectives, les maires de Mantes-la-Jolie, Raphaël Cognet (LR) et du Havre, Edouard Philippe (DVD), ont le regard ­tourné dans la même direction.

Invité par le maire mantais ce mardi 16 mars, l’ancien Premier ministre a profité de sa venue pour évoquer le développement de l’axe Paris-Rouen-Le Havre, dont il imagine être « l’accès à la mer de Paris » par le transport fluvial. Un dialogue d’autant plus important que les deux hommes cumulent à leur casquette de maire, celle de président de communauté ­urbaine.

« Nous on se dit que ça serait bien qu’on ait un dialogue entre les vice-présidents et les présidents d’intercos qui longent l’axe Seine pour voir ce qu’on peut faire ensemble, explique Raphaël Cognet après la visite de son homologue normand. Je pense qu’Edouard Philippe va prendre l’initiative […] pour peut-être nous réunir. Moi je suis tout à fait prêt à ce qu’à la communauté urbaine on lance un groupe de travail sur le sujet. »