La disparition de Nathan a bouleversé le centre-ville. Ce jeune garçon, âgé de 12 ans, est tragiquement décédé mercredi 24 mars dans un accident de la route.

Le drame s’est déroulé vers 11 h 45 alors que l’enfant sortait du collège Notre-Dame. Sur sa trottinette, il traversait le passage piéton au croisement des rues de la Libération et celle du Temple et a été percuté par un taxi. Il n’a pas pu être réanimé.

« C’est un accident malheureux parce que quand il est tombé, sa tête a percuté un plot en fer qui est sensé d’ailleurs protéger les piétons qui se trouve sur le trottoir », explique une source policière. Malgré l’intervention rapide du Service mobile d’urgence et de réanimation (Smur) sur les lieux du drame, le choc a été fatal.

Selon nos informations, le chauffeur de taxi est un homme âgé d’une quarantaine d’années. Les premières constatations le mettraient plutôt hors de cause. « Le conducteur ne roulait pas vite, il n’est pas forcément en faute par rapport à ça, l’enfant n’est pas en faute n’ont plus », précise une source policière. L’accident s’est déroulé devant les yeux de nombreux enfants qui sortaient également de Notre-Dame. Une cellule de soutien psychologique a été mise en place dans l’établissement ainsi qu’au collège Jean-Jaurès, situé à proximité.

Une cellule de soutien psychologique a été mise en place au sein du collège Notre-Dame ainsi qu’au collège Jean-Jaurès, situé à proximité.

En fin de semaine l’émotion était encore vive sur les lieux du drame. « Dîtes-leur de mettre un stop ! », lance une riveraine à La Gazette depuis son balcon. En bas, un groupe de personnes se recueillent en silence alors qu’une petite fille s’approche pour déposer un bouquet de fleurs blanches sur la chaussée. Un geste loin d’être isolé puisque les poteaux de fer ont été entièrement recouverts de gerbes ainsi que de mots d’adieux vraisemblablement écrits par des enfants.

Au moment d’entamer son live hebdomadaire vendredi, le maire, Karl Olive (DVD), a également tenu a adresser un message d’hommage au jeune garçon : « Je me suis rendu à l’institut Notre-Dame aujourd’hui […] La Ville de Poissy, évidemment, veut faire preuve de son soutien indéfectible et accompagnera autant que faire se peut les familles, avec un hommage qui sera rendu en relation avec les familles et avec ­l’institut Notre-Dame ».