Une enquête a été ouverte après la tenue d’un barbecue, organisé à Limay par une vingtaine de policiers de la compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI) des Yvelines, vendredi 26 mars. Comme le rapporte Le Parisien, huit fonctionnaires ont été testés positifs au virus à l’issue du repas et quinze cas contacts ont été recensés. Tous ont été placés à isolement.

Alors que les rassemblements de plus de six personnes sont toujours interdits, les fonctionnaires auraient organisé le repas dans le local de l’unité, au moment de la rotation des effectifs et à l’insu de la ­responsable du service.

Mercredi 31 mars, la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) des Yvelines, précisait toutefois au quotidien ignorer « si les malades positifs ont été infectés durant ce repas ou s’ils l’étaient déjà avant ». Dans un communiqué de presse, transmis ce même jour, la hiérarchie indiquait avoir ouvert une enquête en lien avec les autorités administratives et sanitaires. « La DDSP tirera les conséquences adaptées aux manquements que l’enquête mettrait au jour », fait savoir cette dernière.