« On est comme une marmite qui monte doucement en pression. » Le 14 avril, le président de l’association autonome des parents d’élèves (AAPE) achéroise, Lionel Canet, n’a pas caché sa détermination pour lutter contre la fermeture d’une des dix classes élémentaires de l’école Frédéric Joliot Curie à la rentrée. Une pétition lancée il y a plusieurs semaines recueillait le 26 avril 791 signatures. Pour l’académie de Versailles, cela rétablirait l’« équité » entre les écoles yvelinoises.

« Il s’agit d’alléger les effectifs dans les écoles qui sont moins favorisées que celle-ci », déclare le 16 avril ­l’académie de Versailles qui précise qu’il y aura aussi « quatre ouvertures [de classe] à la rentrée » dans d’autres établissements achérois. « Nos enfants n’ont pas à payer la situation professionnelle des parents ! », s’exclame une représentante des parents d’élèves à la FCPE qui redoute une « surcharge des classes ».

« Si cette suppression se confirme, on sera à 27,5 élèves par classe […]. Il y a 27 élèves par classe dans plein d’écoles et cela se passe bien », rétorque l’académie avant d’ajouter : « S’il y a des élèves qui arrivent, la fermeture peut être revue. Ce n’est pas définitif aujourd’hui. »