Dimanche 18 avril. Des encouragements se font entendre sur le terrain de baseball du club mantais Les Démons de Mantes-la-Jolie, situé au niveau de la Butte verte. Cette matinée-là, un match interne avait lieu pour permettre aux joueurs de l’équipe de se mettre en condition avant le début de la saison. Cette préparation est d’autant plus nécessaire que de nombreux joueurs sont arrivés cette année. Alors que La Gazette annonçait en janvier dernier que le club des Démons de Mantes-la-Jolie était toujours à la recherche de nouveaux joueurs, l’entraîneur, Jean-Baptiste Bollé, affirme que l’équipe est désormais suffisamment nombreuse pour permettre d’envisager sereinement la saison en ­Départementale.

« On reforme une équipe qui est assez complète cette année », affirme l’entraîneur qui a notamment évolué dans l’équipe de France de baseball en 1998 et 1999. « Vu qu’on est 18 joueurs, on peut faire un match [interne] », se réjouit-il des conditions d’entraînement, en précisant que le baseball se joue à « neuf joueurs minimum » mais qu’avoir dix à douze joueurs est préférable car cela ­permet d’avoir des ­remplaçants.

Pour le président du club, Jean-Marc Vincendet, l’augmentation du nombre de licenciés s’explique notamment par le « bouche à oreille ». Jean-Baptiste Bollé insiste plutôt, quant à lui, sur la possibilité pour les joueurs de pouvoir se retrouver entre eux tout en respectant la distanciation sociale. « C’est un sport extérieur et les distances de sécurité liées à la crise sanitaire font que, sur un terrain de baseball, on est large », déclare-t-il.

La possibilité de pouvoir réaliser des matchs internes n’est cependant pas la seule source de satisfaction de l’entraîneur mantais qui se félicite également de la motivation de ses joueurs, qui se sont entraînés tout l’hiver en extérieur. « C’est la première année qu’on voit cela. Ce sont des très bonnes recrues. Ils veulent jouer, ils apprennent vite », confie Jean-Baptiste Bollé en prenant pour exemple le fait que cet hiver, alors que le gymnase n’était pas accessible en raison du contexte sanitaire, les joueurs sont quand même venus s’entraîner.

« On est tous venus à l’entraînement, même à -4°C […]. Les années d’avant, aux entraînements, on était 4-5-6, pas grand monde. Là, on était à chaque fois une dizaine voire plus donc on voit, à chaque fois, la motivation de tout le monde », explique-t-il en précisant que la venue régulière est nécessaire aux nouveaux joueurs pour s’entraîner. Désignant un joueur sur le terrain, il poursuit : « Marcelin, cela fait six mois qu’il fait du baseball. C’est l’un de nos meilleurs lanceurs et il a tout appris en six mois. »

« Je prends mon rôle à cœur », confie sobrement Marcelin, 25 ans, en insistant sur le fait que le baseball est un sport d’équipe. « Il faut s’améliorer personnellement pour toute l’équipe, détaille-t-il de sa motivation à venir régulièrement aux entraînements. C’est cela qui m’intéresse. » Selon lui, l’organisation des matchs internes au club est donc, justement, un excellent moyen d’acquérir de « l’expérience » qui sera utile, à lui et à l’ensemble du club, lors du ­lancement de la saison.

Sur le lancement de la saison, Jean-Baptiste Bollé préfère se montrer prudent. « On devait commencer le championnat fin avril, cela a été reporté fin mai et là c’est reporté début juin donc on aura une petite saison parce que la saison finit en septembre », résume-t-il en précisant que le club mantais jouera dans un groupe de « six équipes dans les Yvelines dont deux invitées ». Il s’agit de celle des Andelys (Eure) et de Satory, un quartier versaillais.

« Je trouve cela très frustrant […], déclare Marcelin du report de la compétition. C’est vrai que j’aurais aimé commencer le championnat beaucoup plus tôt même si j’ai commencé un peu tard [le baseball]. Les matchs c’est encore plus intéressant que les entraînements. » Les personnes souhaitant obtenir des renseignements concernant le club de baseball des Démons de Mantes-la-Jolie peuvent téléphoner au président du club au 06 51 70 47 51.