La nouvelle réjouissait déjà certains élus du Mantois avant que cela ne soit rendu public. Ce lundi 10 mai, Haropa-Ports de Paris a annoncé qu’Ikea allait investir 16 ha de l’ancien site de stockage de Citroën situé sur le port autonome de Limay, fermé en 2019. L’objectif est d’y implanter un entrepôt logistique de 72 000 m² à l’horizon 2026 permettant d’utiliser voies ferrées et Seine pour la livraison des magasins parisiens et les clients ayant commandé en ligne et résidant dans l’Ouest de la France.

Pour l’enseigne de mobilier suédoise, lauréate de l’appel à projets lancé par le gestionnaire du port, cela représente un investissement de « 120 millions d’euros », précise le communiqué de presse. Il ne s’agit pas de sa première implantation dans un port géré par Haropa-Ports de Paris, puisqu’en 2019, Ikea avait installé son nouveau centre de distribution client au sein de Paris Air2 logistique, nouvelle plateforme de distribution client créée sur le port de ­Gennevilliers (Hauts-de-Seine).

« Nous poursuivons un partenariat de qualité, impliqué et engagé sur le long-terme, souligne dans ce même communiqué Emma Recco, directrice du développement et de la stratégie Ikea. […] Cet entrepôt novateur permettra de concilier sur le long-terme le développement de notre activité, notamment e-commerce et cette ambition de logistique durable. » Le bâtiment intégrera également « 28 000 m² de panneaux photovoltaïques » sur sa toiture et le site comprendra « 30 000 m² d’espaces verts ».

« C’est une très bonne nouvelle pour le Mantois », se réjouit le maire PCF de Limay, Eric Roulot, ce lundi 10 mai. Lui voit en l’usage du fleuve, un moyen de valoriser encore plus le site. « Citroën occupait énormément d’espace mais ils n’utilisaient pas le port, ni à l’aller ni au retour, alors que là Ikea, cette implantation au port de Limay les intéresse puisque cela va permettre d’alimenter les magasins qu’il y a entre le Mantois et Paris », analyse-t-il. Ce moyen de livraison présente plusieurs avantages, comme « accéder au centre de Paris en s’affranchissant de la ­congestion urbaine et donc d’offrir des délais de livraisons sûrs », avance le ­communiqué de presse.

« À l’échelle de l’axe Seine, l’implantation d’une enseigne aussi prestigieuse que Ikea sur le port de Limay concourt au rééquilibrage logistique vers l’ouest francilien et au développement de la multimodalité », se satisfait pour sa part Antoine Berbain, directeur général de Haropa-Ports de Paris. À terme, 500 emplois seront créés. « J’avais indiqué qu’il fallait profiter de cette aubaine pour implanter ce qui sera compatible en terme d’emplois avec le profil des jeunes qui sont notamment en recherche d’emplois, fait savoir Eric Roulot de ses attendus. […] Ça c’est chose faite […]. Pour nous c’est vraiment important pour les Limayens qui sont frappés, comme sur le Mantois d’ailleurs, par le chômage et la précarité. » Mais l’édile pointe toutefois l’enjeu de la formation auprès de la population ciblée par ce type d’emplois « afin qu’il n’y ait pas d’inadéquation entre l’offre et la demande ».