« J’attends de voir ce qu’il reste. » Tout comme Danie, une Vauxoise, les habitants étaient nombreux à patienter, le 29 avril devant la mairie, dans l’espoir de récupérer gratuitement des fleurs déterrées par les jardiniers de la commune, avant qu’un nouveau parterre ne soit installé. Selon le conseiller municipal Jean-Marie Morandi, en charge de la solidarité, cette distribution n’est pas nouvelle et le bouche-à-oreille fonctionne. « Le parterre de fleurs est changé régulièrement […], plutôt qu’elles se retrouvent à faire du compost autant que les gens en profitent », explique-t-il du but souhaité.