Le 20 mai, la Ville a inauguré le rucher municipal installé dans le parc du Moussel. Les six ruches, décorées par les élèves des écoles andrésiennes, accueilleront prochainement des abeilles noires d’Europe adaptées au climat. Le but est de sensibiliser les enfants à la préservation des abeilles grâce à des ateliers pédagogiques animés par des ­professeurs référents.

« Ce rucher se destine effectivement aux écoles mais [aussi] à tous les Andrésiens. De sept à 77 ans, tout le monde sera concerné », déclare le maire adjoint en charge de la ville durable et ayant lui-même des ruches, Sébastien Coumoul, qui précise que le lieu est accessible au public.

Le coût s’élève à environ 5 000 euros, hors clôture et panneaux pédagogiques. Le coût de ces derniers est également estimé à 5 000 euros. Pour les financer, l’édile EELV et apiculteur amateur, Lionel Wastl, indique qu’une cagnotte a été mise en ligne sur Dartagnans. Selon Sébastien Coumoul, le miel récolté pourra être vendu au profit, par exemple, des « caisses des écoles ». Deux autres ruchers ont aussi été installés sur le toit de la résidence pour personnes âgées Les ­Magnolias.