Erigée dans les années 1970, la passerelle surplombant l’avenue du général de Gaulle a été retirée dans la nuit du 18 au 19 mai dernier. « C’est un peu une tranche d’histoire, reconnaît le maire mantais, Raphaël Cognet (LR). Mais c’est une passerelle qui ne servait plus à grand-chose, honnêtement plus personne l’utilisait. » Pour l’édile, ce retrait marque « le début concret […] du renouvellement urbain du quartier du Val Fourré ».

Ce retrait s’inscrit également dans un chantier mené par le Département pour sécuriser l’avenue, jusqu’au carrefour Sully, notamment en mettant des ralentisseurs « qui favorisent une circulation plus apaisée », note le président du Département, Pierre Bédier (LR), pour un coût de deux millions d’euros. Au vu de ces travaux, il ne devrait pas y avoir de construction d’une nouvelle passerelle. « Avant en fait, […] l’idée c’était que les flux de voitures et les flux de piétons devaient jamais se croiser mais on s’aperçoit que ce genre de trucs ça finit par faire des endroits un peu déshumanisés, analyse-t-il. L’idée c’est plutôt de mixer toutes les mobilités, qu’elles soient piétonnes, voitures ou autres mais en cassant la vitesse. »