Léonard, Guillemette et Simone. Ces trois avatars de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO) sont matérialisés par trois bus itinérants et rattachés chacun à une thématique : la science, le réseau de lecture publique ou bien encore le tourisme. « On a préféré s’appuyer sur ce qu’on avait déjà comme expertise plutôt que mettre en place de nouvelles actions qui nous auraient pris plus de temps et pour lesquelles on n’avait pas forcément les compétences », détaille le président de GPSEO, Rapahël Cognet (LR).

Ces trois véhicules sillonneront la vallée de Seine à partir du mois de juillet, sur demande des communes pour proposer différentes activités. « On peut se greffer à d’autres évènements, pointe Raphaël Cognet. […] C’est un vrai plus pour les communes […] si vous êtes une commune petite ou moyenne et que vous n’avez pas grand-chose ça vient et ça tourne. » Concernant l’office de tourisme itinérant, « l’objectif est triple : aller à la rencontre des touristes […], de la population elle-même, […] et venir aux évènements organisés par la communauté urbaine », précise Laurent Brosse (DVD), vice-­président au tourisme.