L’idée d’une navette autonome circulant dans l’enceinte des 92 ha du site d’Ariane Group date de 2017. Il aura cependant fallu attendre quatre ans pour que Navetty, projet porté par Vedecom (fondation publique-privée, issue d’une structure créée par l’Université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) avec les constructeurs et équipementiers automobiles, Ndlr), Ariane Group, Transdev, Easy Mile et le Département (qui finance l’expérimentation à hauteur de 2,5 millions d’euros, Ndlr), voie le jour.

Pendant trois ans, deux navettes circuleront ainsi sur le site, « l’objectif est ensuite d’exploiter ce service sans opérateur à bord à partir de 2022 », précise le communiqué de presse de l’évènement. À terme, ces navettes circuleront entre le site et la gare des Mureaux. Des études seront menées pour proposer deux autres circuits, l’une reliant le Campus des Mureaux à la gare, l’autre reliant Ariane Group à la gare des Clairières à Verneuil-sur-Seine.

Le site est « idéal » pour une expérimentation, selon les porteurs du projet : « Il réunit tous les éléments de complexité d’une agglomération urbaine : circulation routière et piétonne, ronds-points, intersections et stationnement. Un environnement qui doit permettre de préparer un futur passage à l’échelle urbaine. » Un poste de commandement centralisé sera installé sur le site et permettra aux opérateurs de Transdev de pouvoir suivre le service en temps réel.

Le but de l’expérimentation est ainsi de « faciliter la fluidité des déplacements des salariés et visiteurs entre les bâtiments et limiter l’usage des véhicules individuels sur le site », poursuit le communiqué de presse. Cette expérimentation permettra également aux porteurs du projet d’appréhender trois thématiques : « La cybersécurité, la gestion autonome des passages de ronds-points et l’acceptabilité de l’écosystème [par les utilisateurs]. »

« Ce projet porte un double enjeu, à la fois économique et social : accélérer le passage de la recherche appliquée sur le véhicule électrique et autonome, à la mise en œuvre opérationnelle ; apporter de vrais services aux populations », souligne Philippe Watteau, directeur général de Vedecom. « Le lancement de cette expérimentation réaffirme notre volonté de développer les mobilités innovantes et durables », se satisfait pour sa part Pierre Bédier (LR), président du Département des Yvelines.

Crédits photo : ARIANE GROUP