« La situation de notre pays s’améliore […] plus vite que nous l’avions espéré. » C’est sur ce constat que le premier ministre, Jean Castex (LREM), a annoncé le 16 juin la levée de l’obligation du port du masque en extérieur, sauf exception. Il reste cependant obligatoire dans les lieux clos.

Par arrêté, le préfet des Yvelines a précisé ces exceptions, où le port du masque est obligatoire. Il s’agit des « marchés, brocantes et vente au déballage », « dans les rassemblements de personnes » et dans un périmètre de 50 mètres « autour des accès aux établissements d’enseignement […] aux horaires des entrées et sorties » et des gares.

Le couvre-feu à 23 h prévu jusqu’au 30 juin a été levé le 20 juin. Selon le premier ministre cela n’autorisera cependant pas « les rassemblements sauvages, festifs, sans respect des gestes barrières [qu’ils] se produisent en début ou en fin de soirée ».

Quant aux jauges des établissements recevant du public comme les restaurants, Jean Castex a annoncé qu’elles s’appliqueraient jusqu’à leur révision étudiée la semaine du 21 juin. À date de ­parution, le verdict n’était pas connu.