Une double exposition sur un seul thème. Pour célébrer le 150e anniversaire de la commune de Paris, l’association 7 à voir propose au public de découvrir depuis le 3 juillet et jusqu’au 5 septembre des documents historiques originaux, mis en scène par le collectif Au fond à gauche, à l’intérieur de la médiathèque sous la forme de grands paravents. Une exposition extérieure est également organisée sur le parvis de l’hôtel de ville ainsi qu’au niveau de celui de la ­Roseraie.

« Des drapeaux rouges accrochés aux candélabres présenteront des citations historiques et de grandes silhouettes figurant des Communards apporteront aux passants des informations sur cet épisode méconnu de l’Histoire », indiquait le communiqué de l’événement daté du 2 juillet.

Qu’il s’agisse de l’exposition intérieure ou extérieure, ces événements sont effectivement le moyen de se rappeler la répression violente qui a suivi le mouvement insurrectionnel ouvrier ayant eu lieu le 18 mars 1871 et dans lequel le peuple de Paris s’est soulevé contre le gouvernement français. L’accès à ces expositions est libre et gratuit. Pour celle ayant lieu dans la médiathèque, elle est ­accessible durant ses horaires d’ouverture.