L’un des premiers objectifs du maire, Sami Damergy (SE), était de faire retrouver leurs agréments aux trois centres de vie sociale (CVS). Délivrés par la Caisse d’allocations familiales, ils avaient été retirés lors de la mandature précédente, pour des questions réglementaires. Ils leur ont été rendus au mois d’avril, avec un financement de 120 000 euros pour financer des postes de directeurs. Deux directeurs ont ainsi été nommés et le recrutement de celui du CVS Arche en Ciel est en cours.

« Le but c’est de recréer au sein de chacun des quartiers une cohésion sociale et ensuite au sein de chacun des CVS et chacun des quartiers une inter-cohésion qui fait qu’on va rayonner sur l’ensemble de la ville au travers d’activités qui seront communes », indique l’édile. Des travaux d’agrandissement seront également menés au CVS Augustin Serre afin de pouvoir accueillir prochainement une maison des associations.

Parmi les axes développés, « le manque de loisirs pour les 11-17 ans, […] c’est aussi le manque de partenariats », les actions tournées vers les seniors, mais aussi l’insertion, énumère Djibril Diagne, ­directeur du CVS Augustin Serre.