Le Collectif vélo du Mantois a effectué sa première sortie le 11 septembre dernier. Avec une dizaine de personnes, son fondateur Tristan de la Selle s’est élancé pour une balade d’une heure, afin de repérer les difficultés que peuvent rencontrer les cyclistes.

« J’ai vite remarqué effectivement qu’à Mantes, il y avait des choses à améliorer au niveau de la circulation du vélo, pour que ce soit plus sécurisé, pour qu’on puisse se déplacer plus facilement etc, détaille celui qui y habite depuis un peu plus d’un an. Je pense qu’il y a un potentiel, les transports en commun ne sont pas très développés parce que la ville n’est pas très grande, c’est une ville idéale pour développer le vélo. »

S’il entend pouvoir discuter avec la municipalité sur ces questions, Tristan de la Selle n’exclut pas de proposer d’autres activités comme un atelier de réparation, ou encore des cours de vélo. « En fait il faut jouer sur un peu tous les freins, note-t-il. […] L’idée c’est de pouvoir toucher au maximum toute la ­population quelle qu’elle soit. »