« Une nouvelle façon de raconter des histoires. » Pour Chloé Jarry, directrice générale de la société de production et de distribution d’expériences immersives Lucid Realities, la réalité virtuelle a toute sa place dans les lieux culturels. Passionnée par les œuvres architecturales de Le Corbusier, elle et son équipe ont consacré le premier épisode de la série Archi VR, coproduite par la Fondation Le Corbusier et le Centre des monuments nationaux, à la Villa Savoye construite de 1928 à 1931. Le prototype des premières minutes de l’épisode a été dévoilé à la presse le 20 septembre. Un des objectifs est d’inciter le public à venir visiter la Villa Savoye.

« On a vraiment un enjeu d’utiliser la réalité virtuelle pour faire découvrir nos monuments […]. On se rend compte que cela peut-être très complémentaire d’une visite. Déjà, cela peut permettre de donner envie de visiter un monument physique avec les expositions Hors les murs. On voit aussi que [la réalité virtuelle] est un média qui plaît beaucoup aux 12-35 ans et Hors les murs cela peut, nous aider à faire découvrir les monuments », affirme la chef de mission en charge de la stratégie, et du numérique au Centre des monuments nationaux, Abla Benmiloud-Faucher en ajoutant que l’épisode sera aussi présenté « de manière événementielle dans le monument pour l’objectif de ­médiation ».

« On est dans les yeux de l’architecte ! C’est tout l’intérêt de la réalité virtuelle », complète Chloé Jarry du but de la médiation en précisant que le choix de la Villa Savoye ne relève pas juste de son attrait pour Le Corbusier. « C’est le bâtiment qui met en place les cinq piliers de l’architecture [nouvelle selon lui], explique-t-elle de la présence des pilotis, des fenêtres en bandeau, du toit terrasse, d’un plan libre avec des cloisons qui n’ont plus de fonction structurelle et d’une façade libre avec une enveloppe indépendante de la structure. Tous ces grands préceptes vont ensuite être déclinés dans son travail dans les années suivantes. » L’épisode complet, devrait être finalisé à la rentrée 2022. Quant au nombre total d’épisodes de la série, Chloé Jarry déclare : « L’idée c’est déjà d’en lancer cinq et si on peut on en fera d’autres. » Le coût total est d’environ « 300 000 euros » et Lucid Realities recherche toujours des mécènes pour financer la série à hauteur de « 30 000 [à] 60 000 euros » ou des coproducteurs ayant un « apport financier à partir de 70 000 euros ».