« Fonctionnel » et « indispensable ». Le chef de la police municipale, Jacques Doret, ne manque pas d’adjectifs pour décrire le nouveau local dans lequel il travaille depuis environ un mois et inauguré le 23 octobre. Alors que l’édile, Laurent Brosse (DVD), veut renforcer les effectifs en passant de « neuf » à « 17 » policiers municipaux, Jacques Doret est convaincu que le lieu attirera des recrues.

« Ce n’est pas tout le temps et partout qu’on trouve un local comme celui-là », se réjouit le chef de la police municipale du nouveau local d’une surface de 300 m² et d’un sous-sol de 215 m² basé dans l’ancien centre des impôts, 44 avenue Carnot. Selon lui, l’ancien poste, situé quelques mètres plus loin, mesurait environ « 150 m² ».

Outre un nouveau bâtiment, le maire souhaite doter la police municipale de pistolets semi-automatiques. « L’ambition c’est à la fois de les protéger eux mais aussi la population », déclare-t-il en affirmant que les policiers municipaux sont souvent en « première ligne ». Du fait de la nécessité d’une formation, ils n’auront probablement pas leurs armes avant « l’année prochaine ». Deux maîtres-chiens sont aussi attendus pour recréer une brigade cynophile.