Une leçon de natation qu’ils n’oublieront pas de si tôt. Le 25 octobre, environ 250 enfants, non inscrits en club, ont bénéficié d’une initiation à la natation à la piscine Saint-Exupéry aux côtés de champions de la discipline. Cet événement, permis par le biais du programme Nageur et citoyen de la Fédération française de natation, avait notamment pour but de donner goût à ce sport aux enfants pour qu’ils poursuivent idéalement, par la suite, ­l’apprentissage de la nage.

« Il y a quelques années avec Sophie Kamoun (ancienne nageuse ayant participé aux Jeux Olympiques de 1984 à Los Angeles, Ndlr), on feuilletait un document et on s’est rendu compte des chiffres absolument ahurissants de noyades en France […], se souvient le double champion olympique Yannick Agnel du programme qu’il a soutenu avec Sophie Kamoun en 2019. On s’est dit qu’en tant qu’ancien nageur de haut niveau il était de notre devoir de mettre notre pierre à l’édifice sur le savoir nager. »

Pour vaincre la peur de l’eau chez certains enfants et leur donner à tous l’envie d’apprendre à nager, le double champion olympique insiste sur l’aspect ludique de cette initiation sous la forme de jeux avec notamment la présence de toboggans. « On est loin de la pédagogie à l’ancienne où on jetait nonchalamment les enfants à la flotte et il y avait une chance sur deux de les traumatiser », poursuit Yannick Agnel en expliquant que la présence de nageurs professionnels aide aussi à vaincre la peur des parents venus nombreux ce jour-là.

« Ça ne fait pas trop peur [d’être avec des champions] et j’aime bien la piscine », se réjouit Lucas, un Pisciacais de sept ans tandis que l’édile, Karl Olive (DVD), se félicite de la présence d’autant d’enfants et espère que cela incitera la plupart d’entre eux à s’inscrire en club et à faire à nouveau du sport après les ­confinements successifs.

« La Fédération [française] de natation s’engage à donner une licence à tous les enfants [venus] à cette opération pour les aider à poursuivre leur cursus [d’apprentissage de la nage] », explique Charlotte Bonnet, triple championne d’Europe et médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de Londres, en 2012, et du monde, à Barcelone, en 2013. « Il y a des enfants qui sont contents de nous voir donc c’est cool », déclare-t-elle avec un large sourire tout en donnant, avant la séance, des accessoires de ­natation à chaque enfant.