Le 8 novembre, sur sa page Facebook, la Ville a indiqué qu’un bac était disponible dans le hall d’entrée de l’hôtel de ville pour jeter ses masques chirurgicaux usagés. « Ces containers sont hygiénisés par un isolement pendant un mois et les masques sont broyés puis extrudés en granulés de plastique, utilisés ensuite par des plasturgistes pour la production de nouveaux objets en polypropylène », explique la Ville en précisant que le recyclage des masques jetables a été proposé par l’entreprise de construction vauxoise Demir 78.