« Un très gros événement. » Le fondateur et directeur sportif du B’O Boxing Yoka d’Achères, Olivier Bonine, résume ainsi la finale du championnat de France de boxe olympique Elite dans la catégorie des moins de 81 kilos qui a eu lieu le 11 décembre à Cergy-Pontoise. Axel Yoka, frère de Tony Yoka et licencié au club d’Achères, s’est incliné face à Cheikhmar Koné, le fils du créateur d’Airness.

« C’était un combat tellement serré que [les juges] auraient pu donner la victoire soit à l’un soit à l’autre », déclare Olivier Bonine en précisant que, malgré sa défaite, Axel Yoka « a eu la coupe du meilleur combattant des championnats de France ». Parmi les autres combats, Thierry Ngounda, licencié au club achérois, a été défait le même jour en finale par Moreno Sendero dans la catégorie des moins de 75 kilos. La boxeuse du B’O Boxing d’Achères, Julina Nilusmas, moins de 57 kilos, s’est inclinée, le 10 décembre en demi-finale.

Le 18 décembre, à 20 h, le boxeur professionnel du B’O Boxing Yoka d’Achères, Anauel Ngamissengue, tentera, lui, de décrocher le titre de champion de la coupe de France Elite des poids moyens à Villers-sur-Mer (Calvados).