Les matchs s’enchaînent et se ressemblent en ce début d’année 2022 pour les clubs de vallée de Seine engagés en National 2 et en ­National 3. Après un match nul, deux buts partout, sur le terrain de Granville (Manche) le 15 janvier dernier et un autre le 22 janvier, un but partout, au Football club de Rouen (Seine-Maritime), l’AS Poissy, en National 2, a concédé, le 5 février, lors de la 17e journée de championnat, un nouveau match nul, un but partout, sur le terrain de l’AS Vitré (Ille-et-Vilaine).

Alors que les Pisciacais ont ouvert le score à la 50e minute de jeu grâce à un but de la tête, sur corner, du défenseur Lassana Konte, l’égalisation pour l’AS Vitré a eu lieu douze minutes plus tard par le défenseur Jocelyn Laurent sur coup de pied arrêté. La rencontre a également été marquée par l’expulsion, à la 94e minute, du défenseur pisciacais Thomas Skolski. De ce fait, le joueur manquera donc la prochaine rencontre de l’AS Poissy prévue, à domicile, le 13 février, à 15 h, face au FC Versailles, leader du groupe avec 34 points. Le club pisciacais est, lui, à la dixième place du classement avec 19 points.

Après le match nul concédé, un but partout, sur le terrain de Linas-Monthlery (Essonne), le 22 janvier dernier, le FC Mantois avait à coeur de renouer avec une victoire franche lors de la rencontre face à la réserve de Créteil (Val-de-Marne). Le 5 février, lors de la 13e journée en National 3, les deux équipes se sont néanmoins quittées dos à dos sur le score de un but partout. Alors que le FC Mantois avait ouvert le score à la 25e minute de jeu grâce à son milieu de terrain Hamza Amhaouache, la réserve de Créteil est parvenue à égaliser à la 38e minute par le biais du milieu de terrain Rachid Yatim.

À l’issue de ce match nul, le FC Mantois est à la dixième place du classement avec 13 points. Le 12 février, le club mantevillois accueillera, à 18 h, l’équipe réserve du Paris-Saint-Germain qui est à la ­deuxième place avec 26 points.

L’OFC Les Mureaux, en National 3, enchaîne lui aussi un nouveau match nul. Le 22 janvier dernier, lors de la rencontre en extérieur face au JA Drancy (Seine Saint-Denis), les joueurs s’étaient quittés dos à dos sur un score vierge. Cette fois-ci, pour la treizième journée du championnat, les Muriautins ne sont pas parvenus à faire mieux qu’un but partout, à domicile, face aux Ulis (Essonne). L’ouverture du score a eu lieu à la 16e minute de jeu par le milieu de terrain Balla Cissokho. L’égalisation de la part des Muriautins est survenue à la 72e minute grâce à l’attaquant Igor Jevremovic. Sur une contre-attaque, le joueur de l’OFC Les Mureaux parvient à remonter le terrain et arrive seul devant le gardien adverse qui ne parvient pas à empêcher le but de l’attaquant.

« [Le match nul] n’est pas frustrant […], conclut néanmoins Dominique Gomis, coach et manager général du club muriautin. On voit bien que, dans la première mi-temps, on est amorphe, on n’est pas bon. Si eux, ils ont un tueur devant, ils peuvent nous faire très, très mal […]. Je pense que s’ils nous mettaient un deuxième but, on était KO debout. Ce sont eux qui nous ont maintenus en vie, ce n’est pas nous. En deuxième mi-temps, on s’est réveillé, on est reparti. » L’OFC Les Mureaux est à la neuvième place du championnat avec 15 points. Le 12 février, à 18 h, les joueurs muriautins joueront en extérieur sur le terrain de Linas-Montlhéry qui est ­cinquième avec 22 points.