C’est lors d’un banal contrôle routier, dans la nuit du vendredi au samedi 19 mars, qu’une patrouille de police de Mantes-la-Jolie a été amenée à intercepter un convoyeur de drogue. Le conducteur, un homme âgé de 30 ans originaire de la Manche, avait dissimulé cannabis et cocaïne dans l’habitacle de sa voiture.

Le contrôle routier s’est déroulé sur le boulevard Roger Salengro alors que l’homme venait tout juste de quitter l’A13. Par la fenêtre, en pleine vérification des identités, une forte odeur de cannabis se fait sentir. Le véhicule est immédiatement immobilisé et les chiens de ­détection appelés en renfort. «  Le chien a marqué fortement au niveau du tableau de bord », rapporte une source proche du dossier. Le Normand avait effectivement dissimulé six kilos de résine de cannabis ainsi que 100 grammes de cocaïne ­derrière son tableau de bord.

Bien connu des services de police, le trentenaire ne s’est pas montré très collaboratif puisqu’il a gardé le silence durant tout le temps de sa garde à vue. Déféré devant le tribunal correctionnel de Versailles en début de semaine dernière, il a été condamné à une peine de 30 mois de prison.